Une monnaie complémentaire européenne ?

Le crocus

Prévue en septembre 2021 à Rennes, présentation de l'idée de la monnaie crocus lors de l'OWC, Organic World Congress (sous l’égide d’IFOAM International Federation of Organic Agriculture Movements).
Pour sa 20ème édition et pour la première fois en 48 ans, le Congrès Mondial de la Bio aura lieu en France. Près de 2 400 congressistes internationaux de 50 pays, représentant 815 organisations et des milliers de professionnels, sont attendus pour échanger sur les défis et les solutions liés à l'agriculture biologique.


Cette manifestation devait se tenir fin septembre 2020, mais compte tenu de la pandémie Covid-19 elle a été reportée d'un an. Elle se déroulera sur le thème des défis et des solutions à apporter à la problématique « Comment mieux nourrir le monde en régénérant notre planète ? ». 

Le crocus y fera l'objet d'une présentation orale lors du "Forum culturel et éducatif", lequel vise notamment à « impliquer les agriculteurs et les citoyens dans la recherche de solutions Bio pour relever les défis environnementaux et sociaux du monde. »

Cette initiative relève d'une utopie mais les monnaies locales ne sont-elles pas non plus une idée que d'aucuns considèrent au mieux comme une utopie et très souvent comme inutile et compliquée. On nous oppose souvent qu'on a réussi à avoir une monnaie commune à l'Europe et qu'il est aberrant de revenir à de nouvelles monnaies.

Actuellement, nous sommes en train d'imaginer la possibilité d'interchangeabilité entre les monnaies locales. Pourquoi ne pourrait-il pas se faire à travers une monnaie commune européenne. Dans un contexte de relocalisation de l'économie et d'indépendance des états européens, une monnaie qui ne servirait qu'à soutenir ce projet et non à favoriser les mouvements spéculatifs serait une belle idée.

Tout cela était parti d'un canular de 1er Avril publié sur le site de la Gonette mais celui-ci est revenu sur cette idée à travers cet article "Pour une démocratie monétaire".

La crise sanitaire comme toutes les grandes crises est peut-être l'occasion historique de renouveler les concepts d'une économie obsolète et de ne pas recommencer comme avant.

  • Vues: 573

Nos besoins en bénévolat

Pourquoi être bénévole à la Racine ?

  • Faire changer les choses au niveau local mais dans leur globalité
    • Vos centres d’intérêts sont variés? La MLC, c’est LE levier de la transition, c’est un outil pédagogique très puissant qui permet de toucher tous les domaines : agriculture, technologie, santé, travail, management, communication, économie, etc. 
  • Polyvalence du travail et des sujets : Quel que soient vos centres d’Intérêt et vos compétences, vous y trouverez votre compte !
    • Communication numérique et réelle
    • Événementiel : conférences, fêtes, apéro –> aucune limite
    • Nouvelles technologies –> Création d’un système de dématérialisation en cours
    • Graphisme –> réalisation d’affiches, de dépliants, de maquettes
    • Informatique –> site internet, outils internes
    • Economie –> mise en place d’une monnaie
    • Gestion de projet
    • Développer vos compétences sur un projet concret !
  • Entrer dans un réseau correspondant à vos valeurs, qui pourra vous offrir des opportunités professionnelles
    • Etre bénévole à la Racine c’est beaucoup de rencontres avec les professionnels et utilisateurs adhérents, des discussions qui pourront vous aider à monter votre projet ou trouver votre voie
  • Notre mode de décision collégiale fait que même si vous êtes nouveau, on vous donne la parole et on vous écoute !
  • Rejoindre une équipe de bénévoles multigénérationnelle où la bienveillance et la bonne ambiance règnent ! 

Lire la suite : Nos besoins en bénévolat

  • Vues: 1221

NOUS CONTACTER

NOUS CONTACTER

CONTACT
1000 caractères restants

  • Vues: 955

L'association "La Racine" - Monnaie Locale Complémentaire

L'association "La Racine"
- Monnaie Locale -
- Complémentaire ET Citoyenne-

Le projet de monnaie locale est né d’une rencontre !


Au départ du projet, il y a la vocation du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse de toujours rechercher des innovations et des expériences pour atteindre les ambitions de sa Charte.

ici en l’occurrence, il s’agit de contribuer à dynamiser les villages, à limiter l’empreinte carbone de la consommation, à soutenir l’activité agricole et à maintenir la qualité des paysages.

Et à ses côtés, des habitants, issus du territoire et au-delà, désireux de contribuer à la mise en place d’un système utile pour le territoire, les producteurs locaux, le maintien du commerce de proximité, un lien social renforcé.

Après cette phase où la convergence d’intérêts et d’objectifs est apparue comme évidente, le collectif s’est structuré pour entrer dans une phase plus concrète de mise en œuvre.

Qui sommes-nous ?

Les bénévoles de l'association regroupent des personnes d'horizons variés : enseignant, ingénieur, graphiste, retraité, commerçant, infirmière, expert comptable, formateur ; chacun a des compétences multiples mais une même motivation : faire tourner cette monnaie locale pour apporter leur contribution à l'économie locale, au lien social et à la dynamique de leur région à laquelle ils sont attachés. Ils donnent de leur temps sans compter et le seul bénéfice qu'ils tirent de cet investissement personnel, c'est la satisfaction de participer à un projet utile au bien commun.

But non lucratif et auto-financement

Une association à but non lucratif (où sont représentés des particuliers, des professionnels, des associations et des collectivités) a été créée en mars 2016 pour gérer cette monnaie locale. Les adhésions ou retenues lors des reconversions Racines/euros permettent de financer les coûts de fonctionnement (site internet, impression billets…).

vers le site du Parc naturel qui témoigne de ce soutien.

  • 2016

    Un comité d'animation s'est formé le 18 février 2016. Constitué de 15 personnes (citoyens, associations et représentants du Parc), le comité d'animation se réunit en moyenne une fois par mois pour déterminer les modalités d’organisation et préparer le travail des ateliers thématiques. Depuis mai 2016, des ateliers thématiques se réunissent également tous les 15 jours. Ils travaillent à préciser les contours de cette monnaie : modèle économique, logistique et prospection, communication, dimension sociale. En détail voilà comment le collectif s’organise :

  • Comité d’animation

    Ce groupe travaille sur les éléments constitutifs (charte, règlement du système), crée l’entité juridique et établit les budgets prévisionnels et le planning du projet, en s’appuyant sur tous les travaux des ateliers qu’il devra valider. Il entame les démarches avec les partenaires financiers (en négociant l’affectation du fonds de garantie).

  • Modèle économique

    Ce groupe travaille sur le scénario financier qui permettra de pérenniser le système : dépenses/recettes, en allant chercher des données parmi les autres monnaies complémentaires en circulation et en l’adaptant à la réalité de notre tissu économique.

  • Dimension sociale

    Ce groupe travaille à imaginer des débouchés et des initiatives qui permettraient que la monnaie locale puisse aussi bénéficier aux personnes en difficulté.

  • Logistique

    Ce groupe travaille sur le déploiement de la monnaie auprès des professionnels (organisation du démarchage, comptoirs d’échanges, adhésions, réalisation d’outils pratiques pour le suivi de caisse ou la comptabilité).

  • Communication

    Ce groupe travaille à la production des outils nécessaires au lancement (annuaire, site internet, macarons commerces, dépliants d’appel, ...), la création d’une identité visuelle de la monnaie, l’impression des billets sécurisés. Il organise aussi la présence du collectif sur les événements locaux et auprès des réseaux susceptibles de propager l’information.

  • 2018

    Le travail d'élaboration aura pris au final près de trois ans. Le démarrage des adhésions (professionnels, puis consommateurs) a été fixé sur une zone test au 23 juin 2018, et à l'ensemble des communes où se trouveront des adhérents à la mi-septembre 2018.

La Charte des valeurs de La Racine

  • Les motivations du collectif

    Le collectif pour la création d’une monnaie locale complémentaire réunit des particuliers, des associations, des entreprises et des collectivités locales du bassin de vie de la Vallée de Chevreuse et de ses environs. Son but est de mettre en circulation une Monnaie Locale Citoyenne Complémentaire (MLCC). Grâce à cet outil expérimental et innovant, nous avons l'ambition de favoriser les productions et les échanges :

    • de biens et services réels,
    • respectueux de l’humain et du bien commun,
    • respectueux des ressources naturelles et des patrimoines culturels.
  • Les objectifs de cette monnaie locale pour notre territoire

    • Stimuler et soutenir l’économie locale et les circuits courts.
    • Préserver le caractère rural des paysages et la vie des centres-bourgs.
    • Promouvoir l’esprit de coopération, d’entraide et d’équité entre professionnels, mais aussi entre particuliers et professionnels ou particuliers entre eux.
    • Etre un outil collectif et démocratique qui redonne à la monnaie sa fonction première : être un moyen pour faciliter les échanges, qui sont la vraie richesse.
  • Les engagements des signataires

    En signant cette charte, chaque membre de l’association et utilisateur de la monnaie, s’engage dans une démarche de progrès et à mettre en œuvre dans la mesure du possible les actions suivantes :

    • Utiliser le plus souvent possible la monnaie locale pour régler ses dépenses. Rechercher des fournisseurs, prestataires ou commerçants dans le tissu économique local.
    • Inciter en tant que salarié ou employeur au versement d’une partie de la rémunération en monnaie locale.
    • Privilégier la production, distribution et consommation de produits et savoir-faire locaux, de saison.
    • Donner la préférence aux activités économes en ressources ou utilisant les énergies renouvelables.
    • Favoriser les pratiques qui contribuent à l’emploi local et à la qualité des conditions de travail.
    • Bannir les pratiques économiques non responsables (entreprises générants de fortes nuisances environnementales, activités économiques destructrices d’emplois, de lien social ou de ressources).
    • Contribuer à la promotion, l’amélioration et la pédagogie autour de la monnaie locale.

Ils parlent de la Racine :

Historiquement, une monnaie unique nationale est assez récente et les monnaies interconnectée aux systèmes mondiaux sont du coup plus fragiles. La monnaie locale nous permet donc de créer un socle de richesse locale, solide et indépendante.

Thibault Fasseur, un commerçant très, très motivé (Les Molières)

Ils parlent de la Racine :

Dès le départ, nous avons apporté notre soutien à l'idée d'une monnaie locale, car c'est complètement cohérent avec la démarche de notre association qui tisse des liens entre producteurs locaux et consommateurs. Cette logique de solidarité entre particuliers et professionnels, de filières courtes, c'est la vocation de l'association pour le maintien d'une agriculture paysanne.

Laurence Renard, AMAP de Magny-les-Hameaux.

Ils soutiennent la Racine

Le Parc naturel régional
de la Haute Vallée de Chevreuse

Depuis que l'idée d'une monnaie locale s'est fait jour en 2016 dans notre région, le Parc naturel a été aux côtés des personnes intéressées. Accompagner des projets qui peuvent contribuer à développer les filières courtes, à soutenir le commerce de proximité, à développer la dynamique locale, fait partie des missions d'un Parc et des objectifs clairement exprimés dans sa charte. Le Parc a donc aidé l'association sur un plan matériel (prêt de salle de réunion, conseils pour l'organisation et la conduite de projet, création d'outils de communication). Il a aussi voté une subvention pour le lancement de 30 000 Euros au titre du développement économique.

https://www.parc-naturel-chevreuse.fr

Le Conseil Départemental de l'Essonne

Le Conseil Départemental de l'Essonne souhaite soutenir les porteurs de projets innovants et durables, faisant converger innovation sociale, développement durable et création d’emplois locaux, à travers son appel à initiatives Prix de l’innovation durable.

La Racine fait partie des 10 projets sélectionnés.
Avec les 9 autres porteurs de projet de la promotion 2018, La Racine a bénéficié pendant 6 mois d’un accompagnement par les professionnels de la création d’activité en Essonne : la Chambre de commerce et d’industrie de l’Essonne, Essonne Active, le Centre d’information pour les droits des femmes et des familles, et les deux coopératives d’activités et d’emplois Esscoop et Rur’ban Coop. Ces acteurs nous ont apporté leur expertise pour nous aider à structurer notre projet : business plan social, statut juridique, opportunités de financement, ressources humaines, communication, développement d’un réseau, …

Une 1ère formation a déjà eu lieu. Elle nous a permis d’échanger avec les autres porteurs de projets sélectionnés sur le territoire et de repérer les points à améliorer et faire émerger les points positifs, lors de la présentation que nous leur avons faite. Les formations vont se poursuivre et rendez-vous est pris, dans 6 mois, pour connaître les conclusions du jury final du Prix qui dotera, à la fin 2018, le ou les projets gagnants d’une enveloppe de 30 000 Euros.

http://www.essonne.fr

Lire la suite : L'association "La Racine" - Monnaie Locale Complémentaire

  • Vues: 3702

La Racine, association à but non lucratif loi 1901. Déclaration en sous-préfecture de Rambouillet n°W782005758 SIRET n° 833 273 352 000 17

SIEGE SOCIAL

Association La Racine monnaie locale
Château de la Madeleine
Chemin Jean Racine
78472 Chevreuse cedex 

CONTACTER l'ASSOCIATION

christian.portal/at/laracine-monnaie.fr
Site internet : http://www.laracine-monnaie.fr