Une monnaie complémentaire européenne ?

Le crocus

Prévue en septembre 2021 à Rennes, présentation de l'idée de la monnaie crocus lors de l'OWC, Organic World Congress (sous l’égide d’IFOAM International Federation of Organic Agriculture Movements).
Pour sa 20ème édition et pour la première fois en 48 ans, le Congrès Mondial de la Bio aura lieu en France. Près de 2 400 congressistes internationaux de 50 pays, représentant 815 organisations et des milliers de professionnels, sont attendus pour échanger sur les défis et les solutions liés à l'agriculture biologique.


Cette manifestation devait se tenir fin septembre 2020, mais compte tenu de la pandémie Covid-19 elle a été reportée d'un an. Elle se déroulera sur le thème des défis et des solutions à apporter à la problématique « Comment mieux nourrir le monde en régénérant notre planète ? ». 

Le crocus y fera l'objet d'une présentation orale lors du "Forum culturel et éducatif", lequel vise notamment à « impliquer les agriculteurs et les citoyens dans la recherche de solutions Bio pour relever les défis environnementaux et sociaux du monde. »

Cette initiative relève d'une utopie mais les monnaies locales ne sont-elles pas non plus une idée que d'aucuns considèrent au mieux comme une utopie et très souvent comme inutile et compliquée. On nous oppose souvent qu'on a réussi à avoir une monnaie commune à l'Europe et qu'il est aberrant de revenir à de nouvelles monnaies.

Actuellement, nous sommes en train d'imaginer la possibilité d'interchangeabilité entre les monnaies locales. Pourquoi ne pourrait-il pas se faire à travers une monnaie commune européenne. Dans un contexte de relocalisation de l'économie et d'indépendance des états européens, une monnaie qui ne servirait qu'à soutenir ce projet et non à favoriser les mouvements spéculatifs serait une belle idée.

Tout cela était parti d'un canular de 1er Avril publié sur le site de la Gonette mais celui-ci est revenu sur cette idée à travers cet article "Pour une démocratie monétaire".

La crise sanitaire comme toutes les grandes crises est peut-être l'occasion historique de renouveler les concepts d'une économie obsolète et de ne pas recommencer comme avant.

  • Vues: 224

La Racine, association à but non lucratif loi 1901. Déclaration en sous-préfecture de Rambouillet n°W782005758 SIRET n° 833 273 352 000 17

SIEGE SOCIAL

Association La Racine monnaie locale
Château de la Madeleine
Chemin Jean Racine
78472 Chevreuse cedex 

CONTACTER l'ASSOCIATION

christian.portal/at/laracine-monnaie.fr
Site internet : http://www.laracine-monnaie.fr